Honduras

Contact:
Eva Thomi
Directrice
Dons et projets
Rue de l'Hôpital 12
Case postale, 2501 Bienne

eva.thomi(at)die-bibel.ch
+41 (0)32 327 20 27

Le Honduras en bref

Bien que ce pays d'Amérique centrale ait l'espagnol pour unique langue officielle, d'autres dialectes sont parlés, comme le moskito et le tawahka. Le Honduras est l'un des pays les plus dangereux du monde. En 2016, le Minisètre pour la sécurité de la police du Honduras a recensé 58 homicides pour 100'000 habitants. En Suisse, cet indice était de 0.5 en 2014.

Population :
8,3 millions d’habitants

Langue officielle :
espagnol

Religions :
catholiques 47 %, protestants 36 %, autres/sans indication 17 %

Taux d’alphabétisation :
femmes 85 %
hommes 86 %

Sources  :wikipedia.org, Secretaríat de Seguridad - Policía Nacional de Honduras

Pauvreté, violence... espérance

Le livre "365 jours d'histoires de la Bible pour les enfants" apporte des lueurs d'espoir dans les familles touchées par la pauvreté.
(Photo : SBH)

Pauvreté, drogue, dettes, aucune perspective d'avenir — ce bouillon de culture donne naissance à la criminalité et à la violence. Le chômage est élevé, les gangs de jeunes terrorisent des quartiers entiers. Et pourtant, il y a des lueurs d'espoir.

En novembre 2012, Angel López est assassiné à Tegucigalpa, la capitale, quelques minutes après avoir déposé sa fille à l'école. Il était le coordinateur de projets de la Société biblique du Honduras (SBH). C'est une terrible perte pour sa famille, pour ses collègues et pour tous ceux qui le connaissaient. Cet "homicide aléatoire", comme de définit la police, n'a jamais été résolu.

Les enfants, premières victimes de l'indigence

La mort violente et insensée d'Angel López est la triste illustration de l'extrême violence qui tue chaque jour au Honduras. Bien que les cas de meurtres ont légèrement diminué ces dernières années dans le pays, la situation tant de la sécurité que des droits humains doit être qualifiée de catastrophique. L'indigence est si écrasante que beaucoup d'enfants doivent contribuer à la subsistance de leur famille. Ils aident aux champs, deviennent cireurs de chaussures, vendeurs de rue ou laveurs de voitures.

Des lueurs d'espoir

Les projets de la SBH sont autant de lueurs d'espoir dans ce sombre tableau. L'équipe s'engage là où le soutien est le plus nécessaire : dans les familles très pauvres et dans celles — c'est souvent les mêmes — où existe une grande propension à la violence, auprès des écoles, dans les prisons, et parmi la police. Cela se fait concrètement par la transmission des valeurs chrétiennes et la distribution de sélections de textes bibliques adaptées à certaines situations. Mais le plus déterminant est la capacité des personnes à réfléchir à leur propre comportement, en se basant sur des textes bibliques.

Merci du fond du cœur de bien vouloir soutenir – par vos dons – nos frères et sœurs du Honduras, et de les accompagner – par vos prières – sur leur chemin difficile vers un avenir meilleur.

Voici comment vous pouvez aider :

Versez
45 francs...

... et dix détenus qui en font la demande recevront une bible dans leur langue maternelle.

Versez
120 francs...

... et financez l'organisation d'événements d'information et de prévention dans les écoles et les postes de police.

Versez
80 francs...

... et vingt familles recevront le livre "365 jours d'histoires de la Bible pour les enfants", et des crayons de couleurs.

 

Donnez maintenant ! (Mention Honduras)

La Parole de Dieu a déjà changé positivement tellement de vies ! Versez un don et les habitants du Honduras recevront le message biblique. Nous vous remercions infiniment pour votre soutien et pour vos prières !