Le nombre de langues disposant de la Bible intégrale franchit le cap des 700

Sur les plus de 7 000 langues recensées dans le monde, le nombre de celles qui disposent de la Bible intégrale a désormais franchi le cap des 700. Un peu plus de 5,7 milliards de personnes (soit environ 80 % de la population mondiale) peuvent aujourd’hui avoir accès à l’ensemble du texte biblique dans leur langue maternelle.

Ce cap important a été annoncé en août 2020 par progress.Bible, qui compile les données en provenance des diverses associations de traduction biblique du monde entier, dont l’Alliance biblique universelle (ABU). Près des trois quarts des traductions de la Bible intégrale qui existent dans le monde ont été produites par l’ABU.

« C’est vraiment encourageant de voir que la Bible intégrale existe aujourd’hui dans 700 langues, a déclaré Michael Perreau, directeur général de l’ABU. C’est là le fruit de générations de sacrifices et de générosité. Chaque traduction de la Bible demande des années de dur labeur et de dévouement. Nous rendons grâce à Dieu pour les femmes et les hommes qui ont consacré une si grande part de leur vie afin d’apporter la Parole de Dieu à leur communauté ainsi que pour celles et ceux qui ont soutenu et prié pour ce travail. »

Rien qu’au cours des cinq dernières années, l’ABU a réalisé collectivement des primo-traductions de la Bible intégrale dans 50 langues, ce qui signifie que 57 millions de personnes supplémentaires peuvent désormais avoir accès à l’ensemble de la Parole de Dieu dans leur langue maternelle.

De plus, la Bibliothèque biblique numérique®, créée pour permettre à des centaines de millions de personnes d’avoir accès aux Écritures par le biais de sites web et d’applications, a récemment atteint le cap des 2 500 textes déposés dans 1 622 langues utilisées par plus de 5,7 milliards de personnes.

« 2020 s’est avéré être une année marquée par une grande incertitude et nombreux sont ceux qui cherchent espoir et réconfort, a indiqué M. Perreau. Il est plus que jamais important que les gens puissent avoir accès aux Écritures dans la langue qui parle le plus profondément à leur cœur. Ma prière est qu’au milieu des nombreuses difficultés auxquelles notre monde est confronté, cette année soit celle où des millions d’hommes et de femmes supplémentaires vont découvrir par eux-mêmes les richesses de la Bible. »

Selon les données de progress.bible, le nombre de langues disposant de la Bible intégrale a presque doublé au cours des 30 dernières années (passant de 351 en 1990 à 700 en 2020). Et c’est seulement il y a 7 ans, en 2013, que le cap des 600 langues avait été franchi, ce qui montre les progrès incroyables qui sont accomplis actuellement en matière de traduction de la Bible.

« L’accélération à laquelle on assiste ces dernières années en matière de traduction de la Bible est un motif de profonde reconnaissance, a indiqué Alexander Schweitzer, directeur exécutif du Ministère biblique à l’ABU. La collaboration croissante entre les associations a été déterminante dans ces progrès formidables, tout comme l’intensification des efforts en matière de renforcement des capacités déployées sur le terrain, au sein des communautés concernées. Conjugués à l’évolution technologique et à l’investissement de tous ceux qui soutiennent ce travail, ces facteurs nous ont permis, par la grâce de Dieu, d’assister à ces avancées incroyables vers la réalisation de notre objectif : mettre la Bible à la disposition de tous. Nous sommes reconnaissants à Dieu de nous réunir tous autour de cet objectif et de bénir ce travail. Toutefois, il y a encore beaucoup à faire : 1,5 milliard de personnes n’ont toujours pas accès à la Bible intégrale dans leur langue. Au cours des deux décennies qui viennent, notre vision, à l’Alliance biblique universelle, est de réaliser 1 200 traductions, ce qui permettra à 600 millions de personnes supplémentaires d’avoir accès aux Écritures. »

La Société biblique suisse est membre de l’Alliance biblique universelle (ABU), la plus grande agence de traduction du monde. L’ABU rassemble 150 Sociétés bibliques actives dans plus de 140 pays et territoires. Leurs activités sont la traduction, la publication et la distribution des Écritures saintes. Trois quarts des bibles intégrales (Ancien et Nouveau Testament) traduites dans le monde l’ont été par l’ABU. Les règles suivantes sont appliquées : un projet n’est lancé qu’à la demande expresse des destinataires de la traduction. Les textes originaux forment toujours la base de la traduction. Des personnes de langue maternelle bénéficiant d’une formation veillent à une bonne correspondance du texte final. Il faut compter quelque mois pour traduire un livre de la Bible et une douzaine d’années pour la Bible intégrale.

Source : Alliance biblique universelle