Kiev à nouveau touchée

9 février 2024

Le 6 février, nous avons reçu des nouvelles de la Société biblique ukrainienne (SBU). C’était le matin qui a suivi des frappes aériennes russes massives sur six régions d’Ukraine, dont la capitale Kiev, touchée pour la troisième fois cette année. Il y a eu plusieurs morts et des dizaines de blessés. Le pasteur Anatoliy Raychynets, secrétaire général adjoint de la Société biblique ukrainienne, raconte comment il a vécu la nuit et le jour suivant.

Son fils de sept ans s’est réveillé et lui a demandé : « Papa, c’étaient encore des missiles ? Pourquoi Dieu n’exauce-t-il pas nos prières pour que la guerre s’arrête ? » Anatoliy s’est alors souvenu du vieux Siméon qui attend que Dieu réalise sa promesse de ne pas le laisser mourir avant qu’il ait vu le Christ de ses propres yeux (Luc 2.29). Réfugié avec sa famille dans l’abri antiatomique, Anatoliy a raconté cette histoire à ses enfants et a conclu avec ces mots : « Le Seigneur tient toujours ses promesses. Parfois, il nous faut attendre longtemps et patiemment, et lui faire confiance. »

Le lendemain

Après une nuit agitée, l’équipe de la Société biblique ukrainienne est réunie dans ses locaux mais le planning de la journée est chamboulé. Des explosions se font encore entendre et les secouristes sont à pied d’œuvre pour soigner les blessés et éteindre les flammes.

Rettungskräfte im Einsatz nach Dans ces circonstances dramatiques, chaque jour des pasteurs, des bénévoles, et des aumôniers viennent chercher des bibles. « La SBU se sent comme une boulangerie, dit Anatoliy. Depuis le début de la guerre, en 713 jours, nous avons distribué 987’000 bibles. »

Il remercie tous ceux qui soutiennent la SBU et demande de continuer à les aider afin qu’ils puissent apporter d’autres bibles à la population éprouvée, aux soldats et aux blessés dans les hôpitaux.

La Société biblique suisse collecte des fonds pour soutenir la Société biblique ukrainienne. Faire un don maintenant