692 langues

—La Bible entière existe dans 692 langues

La Bible dans son intégralité peut maintenant être lue dans 692 langues, soit 18 langues de plus qu’un an auparavant. C’est ce qu’annonce l’Alliance biblique universelle (ABU) dans son Rapport 2018 sur l’accès aux Ecritures dans le monde. Cela signifie qu’environ 5,6 milliards de personnes ont désormais accès à l’Ancien et au Nouveau Testament dans leur langue maternelle.

1547 autres langues disposent maintenant du Nouveau Testament et 1123 de livrets contenant une portion plus réduite des Ecritures. Cela signifie que 3362 langues (soit 38 de plus qu’en 2017) bénéficient d’au moins une portion biblique. Toutefois, cela signifie aussi que près de 4000 langues ne disposent d’aucune traduction biblique.

Enfin, sur les 7350 langues recensées dans le monde par les Sociétés bibliques, 245 ont à disposition des textes bibliques en langue des signes pour les personnes sourdes.

« Nous vivons une époque où le besoin du message biblique de miséricorde, réconciliation, justice, paix et amour se fait cruellement sentir », note Alexander M. Schweitzer, directeur exécutif du Ministère biblique de l’ABU. « Voilà pourquoi il est essentiel de faire en sorte que, quelle que soit sa langue, quiconque puisse accéder par lui-même à l’Ecriture. » Les Sociétés bibliques, les agences bibliques et les donateurs collaborent plus étroitement que jamais, et les développements technologiques ouvrent des opportunités inattendues.

En 2018, l’ABU a achevé des traductions de tout ou partie des Ecritures dans 66 langues. Dans 44 d’entre elles, il s’agissait de primo-traductions, que 77 millions de personnes peuvent comprendre. Parmi ces nouvelles langues bibliques, le blin et le gondi disposent dorénavant du Nouveau Testament. Le blin est une langue couchitique que près de 112’000 personnes utilisent en Erythrée. Quant au gondi, il appartient aux langues dravidiques et compte environ 300’000 locuteurs vivant dans le centre de l’Inde.

Comme les sciences bibliques et les langues évoluent sans cesse, les Sociétés bibliques ont à cœur de publier de nouvelles traductions ou des révisions dans des langues qui disposaient déjà des Ecritures. Ce fut le cas pour 22 d’entre elles, pratiquées par 363 millions de personnes. Des bibles en japonais et en polonais, ainsi que des nouveaux testaments en géorgien et en tagalog – la langue la plus répandue aux Philippines – sont parmi ces nouvelles productions.

En 2018, des écrits bibliques ont été publiés dans cinq langues des signes utilisées par plus d’un million de personnes sourdes au Guatemala, en Hongrie, au Japon, en Lituanie, et en Thaïlande. Les Sociétés bibliques se mobilisent de plus en plus pour permet­tre aux 70 millions de personnes sourdes recensées dans le monde d’avoir accès au message biblique dans leur langue.

Le travail en faveur des personnes aveugles et malvoyantes est un autre point fort des Sociétés bibliques : en 2018, le luganda – langue parlée en Ouganda – est la 45e langue à disposer de la Bible intégrale en braille.

Téléchargez ici le Rapport 2018 sur l’accès aux Ecritures dans le monde