La Bible en ligne

La bible idéale pour tous les usages, ça n’existe pas. C’est pourquoi la Société biblique française a mis en ligne cinq traductions françaises de la Bible.

Il existe deux principaux types de traduction :

  • la traduction à équivalence fonctionnelle (ou dynamique), qui privilégie la compréhension du sens de l’original, en l’exprimant en un français compréhensible et accessible. Parmi les bibles présentées ci-dessous, la Bible Parole de Vie et la Bible en français courant sont à classer dans cette catégorie.
  • la traduction à équivalence formelle, qui suit au plus près l’original et aide le lecteur à connaître la langue source par des notes. Parmi les bibles présentées ci-dessous, la Traduction Œcuménique de la Bible, la Nouvelle Bible Segond et la Bible “à la Colombe” sont à classer dans cette catégorie.

Les deux types de traductions ne sont pas concurrents mais complémentaires. En conséquence, on ne saurait trop encourager les lecteurs déjà tant soit peu familiers de la Bible à utiliser conjointement les deux types de versions.

Cinq traductions françaises de la Bible :

La Bible Parole de Vie

Avec son vocabulaire usuel de 3500 mots environ, avec ses phrases volontairement courtes, calquées sur la respiration, la version Parole de Vie convient spécialement aux lecteurs débutants ou à un public non spécialisé. Avec son style très direct et si compréhensible, elle est aussi idéale pour la lecture en public.

→ Lire cette traduction !

La Bible en français courant

Les traducteurs de la Bible en français courant se sont d’abord appliqués à respecter la syntaxe du français moderne et les acceptions des mots choisis tels qu’ils sont reconnus par les dictionnaires de langue. Parmi les divers niveaux de langage possible, ils ont adopté un registre moyen écartant les acceptions ou les tournures qualifiées par les dictionnaires de “familier” ou “populaire”, aussi bien que “vieilli” ou “littéraire”. Veillant à formuler le contenu du texte biblique – tout le contenu et rien de plus – en phrases de structure simple et à présenter dans un ordre logique les informations contenues dans un verset ou un groupe de versets, ils proposent ainsi un texte qui devrait être accessible au public le plus large.

Grâce au langage usuel adopté, la traduction en français courant est particulièrement utile à ceux qu’on pourrait appeler les “nouveaux lecteurs”, c’est à dire à tous ceux qui n’ont pas bénéficié d’une initiation biblique préalable. De même, grâce à une formulation étudiée à cette fin et à la chasse impitoyable faites aux ambiguïtés susceptibles de se glisser dans le texte à la faveur de la traduction, la version en français courant convient bien à la lecture publique.

A noter que cette traduction est en cours de révision. La nouvelle version de la Bible en français courant sera disponible dans le courant de l’année 2019.

→ Lire cette traduction !

La Nouvelle Bible Segond

Le Comité de rédaction de la Nouvelle Bible Segond a souhaité produire un outil de travail le plus complet possible, capable d’offrir aux amoureux de la Bible une synthèse des sciences bibliques actuelles. Le lecteur exigeant trouve réunis dans la NBS des informations ou des documents qu’il ne trouverait que dans des ouvrages très spécialisés et de façon très dispersée. Archéologie, critique textuelle, apport des textes inter-testamentaires ou apocryphes, éclairage particulier de la littérature découverte à Qumrân. L’information est toujours donnée là où elle contribue à l’intelligence du texte biblique. Avec un index très détaillé, véritable dictionnaire biblique et une concordance essentielle, cette édition veut fournir aux personnes appelées à travailler sur le texte biblique une panoplie complète d’outils performants.

Le projet de la Nouvelle Bible Segond est de répondre aux attentes d’un public très varié sur le plan de ses options théologiques. La solution consiste à ramener le lecteur au texte biblique, même lorsqu’il présente des aspérités. L’approche proposée est certes décapante, mais pas systématiquement critique ou déstabilisante. Une démarche exigeante pour le lecteur. Adeptes du prêt-à-penser théologique, s’abstenir !

→ Lire cette traduction !

La Traduction Œcuménique de la Bible

La Traduction Œcuménique de la Bible (TOB) est destinée avant tout aux personnes ayant une bonne maîtrise du français et familières de l’univers biblique. C’est la version idéale pour l’étude de la Bible.

Cette la traduction œcuménique par excellence a été révisée en 2010, notamment pour accueillir pleinement l’apport des orthodoxes. Elle intègre cinq nouveaux textes deutérocanoniques en usage dans la liturgie des principales Eglises orthodoxes. Il s’agit de 3 et 4 Esdras, 3 et 4 Maccabées, la Prière de Manassé et le Psaume 151.

Les notes de la TOB, à caractère scientifique, prennent en compte les évolutions de la recherche biblique tout en se tenant à distance des modes passagères de l’exégèse ou de l’interprétation. Dans son édition “à notes intégrales“, la TOB propose un ensemble de notes extrêmement complet qui tient compte des diverses possibilités d’interprétation d’un texte donné. Chaque livre est précédé d’une solide introduction, de même que les deux grands corps de textes, AT et NT. Une introduction à la Bible ouvre le livre. Un tableau chronologique, une table des poids et mesures, et des cartes complètent le volume. L’édition “à notes essentielles” comporte les indications indispensables à chaque lecteur : brèves introductions, notes explicatives sur des points de traduction, de culture, de géographie et d’histoire auxquelles sont ajoutés : un tableau chronologique, un tableau synoptique des évangiles, un glossaire et des cartes.

→ Lire cette traduction !

La Bible "à la Colombe"

La Bible Segond révisée “à la Colombe” : une Bible dans la tradition de la Segond 1910.

Editée en 1978, cette traduction utilise un vocabulaire modernisé et un style fluide. Il s’agit d’une version adaptée à des personnes ayant un très bon niveau de français et qui sont familières de l’univers biblique. La spécificité de “la Colombe” est qu’elle permet de savoir exactement ce qu’il y a dans le texte original. Sans connaître les langues bibliques, le lecteur peut ainsi se faire une idée de leur génie propre, avec leur vocabulaire, leur structure, leurs répétitions, leurs formulations concrètes qui sont parfois surprenantes.

→ Lire cette traduction !