: Etats du Golfe

Contact:
Eva Thomi
Directrice
Dons et projets
Rue de l'Hôpital 12
Case postale, 2501 Bienne

eva.thomi(at)die-bibel.ch
+41 (0)32 327 20 27

La Société biblique dans le Golfe, en bref

Le défi de la Société biblique du Golfe (SBG) est de taille : mettre la Parole de Dieu à la portée de 2,3 millions de travailleurs migrants chrétiens issus de plus de 150 pays. La moitié d’entre eux ne sont pas capables de lire ou n’en ont pas l’habitude.

La SBG développe son activité dans les pays suivants :

Sultanat d’Oman : population 3,1 mio d’habitants, dont env. 30% de migrants

Koweït : population 2,6 mio d’habitants, dont env. 50% de migrants

Emirats Arabes Unis : population 8,5 mio d’habitants, dont plus de 80% de migrants

Bahreïn : population 1,2 mio d’habitants, dont env. 55% de migrants

Yémen : population 24,7 mio d’habitants, pratiquement pas d’immigration

Qatar : population 1,9 mio d’habitants, dont env. 80% de migrants

Arabie Saoudite : population 28,5 mio d’habitants, dont env. 20% de migrants

Langue officielle :
Arabe. Actuellement, la SBG est en mesure de fournir du matériel biblique dans 60 des langues parlées par les migrants.

Religion :
L’islam est la religion d’Etat. Les travailleurs migrants sont en majorité chrétiens et hindous.

Sources :
sbgulf.org, laenderdaten.de, wikipeda.org

Des bibles pour les travailleurs migrants

"Si j’avais pu lire la Bible avant, je ne serais pas en prison aujourd’hui". Ce sont les mots amers d’un détenu qui s’est confié à un collaborateur de la Société biblique en visite dans une prison à Bahreïn.

Depuis plus de dix ans, le travail dans les prisons est un des principaux piliers de l’engagement de la Société biblique dans le Golfe (SBG). Elle privilégie l’aide à apporter aux travailleuses et travailleurs migrants qui passent souvent plusieurs années derrière les barreaux pour avoir enfreint la loi.

Même s’il y a toujours plus de restrictions de la part des autorités, la Société biblique a pu établir – en collaboration avec les Eglises – de bonnes relations avec les directions des prisons. Ainsi, les visites se passent sans problèmes la plupart du temps. A Bahreïn, elles ont lieu tous les jeudis dans la prison pour femmes et une semaine sur deux dans la prison pour hommes. Les bénévoles ont la possibilité d’organiser des études bibliques. Trente à quarante détenus participent à chacune d’entre elles. Ceux qui en font la demande peuvent recevoir des Ecritures dans leur langue maternelle. Les langues les plus demandées sont l’amharique, l’arabe, le bengali, le cingalais, le malayalam, le népalais, l’ourdou, le russe, le tagalog, le tamoul et le télougou.

Le travail de la Société biblique dans le Golfe doit continuer ! Nous vous remercions du fond du cœur de votre soutien, par vos prières et par vos dons.

Mobilisez-vous ! Faites un don ! Versez par exemple :

Voici comment vous pouvez soutenir la Société biblique dans le Golfe

30 francs

et participez au financement de la formation d'un ou d'une bénévole

75 francs

et permettez la distribution gratuite de cinq bibles dans les langues désirées

120 francs

et offrez une bible audio à quatre personnes en détention qui ne peuvent pas lire

Donnez maintenant !